L'apprentissage du goût

Faire manger des légumes aux enfants

Manger est un besoin primaire, mais c’est aussi l'occasion de se faire plaisir. Le plaisir alimentaire s’apprend et c’est le rôle des adultes de le transmettre aux enfants car cela contribue à leur équilibre alimentaire. La nourriture ne devrait être utilisée ni comme récompense ( "si tu es sage, tu auras un gâteau" ), ni comme une punition ( "tu resteras devant ton assiette tant qu’elle ne sera pas finie" ) ou une forme de culpabilité ( "il y a des enfants qui meurent de faim, alors on ne joue pas avec la nourriture" ).

Voici quelques astuces simples pour encourager l’enfant à goûter et à découvrir de nouveaux aliments

Faire participer l'enfant

Les enfants sont souvent très curieux. Servez-vous de leur soif de découvrir pour les intéresser aux légumes. Plus ils manipuleront les aliments, plus ils se familiariseront avec les diverses formes et couleurs qu’offrent les légumes. Avec nos produits prêts à l’emploi, cuisiner devient un jeu d’enfant.

C’est moi qui l’ai fait

Un peu d’eau, un peu de terre et beaucoup d’amour. Vos enfants seront émerveillés devant la beauté de la nature. Comment ne pas être fier d’avoir fait pousser le pied de menthe ou les tomate-cerises qui accompagnent ses légumes Florette ?

Varier les préparations

Les légumes ont des saveurs et odeurs différentes s'ils sont crus, cuits chauds ou froids. Déclinez les présentations va permettre à votre enfant de découvrir et redécouvrir nos légumes. Nos pousses d'épinards peuvent être préparées crues, en salade, poêlée ou en accompagnement par exemple.

Ajouter du mordant

Les enfants sont souvent plus attirés par les textures croquantes que molles. Nos cœurs de laitue croquants à souhait ou encore nos feuilles de laitue Iceberg apporteront le petit plus qui fera la différence. Commencez par quelques feuilles sans sauce, disposées dans l’assiette à côté du plat préféré de votre enfant. C’est juste pour goûter !

Une pause créative

Comme les adultes, les enfants mangent d’abord avec les yeux. Jouez sur les couleurs pour étonner petits et grands. Les enfants, artistes en herbe, seront sensibles à l’esthétique de l’assiette. Jouez sur la fantaisie en dressant les assiettes en forme de personnage ou d’image. Manger c’est aussi rêver.

La répétition

Pour s’habituer à un nouvel aliment, les enfants ont besoin de le goûter entre 5 et 15 fois. Sans jamais le forcer à finir, proposer le lui régulièrement. Il est possible de l’associer avec un aliment qu’il apprécie déjà. Pour les brocolis par exemple, faites-les gratiner avec un peu de fromage, servez-les à la vapeur avec un peu de beurre, au four avec des herbes de Provence, intégrez-les dans des lasagnes, faites-les en purée... 

En avant les histoires

Une petite mise en scène peut apporter beaucoup ! En servant votre enfant comme s’il était client dans un super restaurant, vous créerez une bonne ambiance qui contribuera à le rassurer et il goûtera plus facilement à vos petits mets gourmands. Pour un effet optimal, vous pouvez nommer vos plats : « salade de mâche pour princesse » ou « gratin spécial supers biscoteaux ».

Rappelez-vous qu’il est contre-productif de le forcer, alors opter pour de petites portions évitera le gaspillage et votre enfant sera moins impressionné par la quantité. Les légumes seront plus appréciés s’ils restent identifiables par l’enfant et s’il n’y a qu’un nouvel aliment à la fois ! Et cela fonctionnera d’autant plus si le repas est pris en famille ou si son super copain/sa meilleure copine goûte aussi.